impact de l'élevage intensif de viande
Alimentation

L’impact de la viande la planète, ce que vous devez savoir !

A la fin, nous nous souviendrons non pas des mots de nos ennemis, mais des silences de nos amis.

La viande, le végétarisme, le véganisme, notre consommation : ce sont des sujets de plus en plus d’actualité. En effet, notre alimentation est en passe de changer. Les consciences s’ouvrent petit à petit sur le fait que notre consommation actuelle de produit carnée n’est pas un système soutenable. Au-delà du bien-être animal, l’écologie est également une raison plus que louable pour faire plus attention à sa consommation de viande. Notre consommation de viande à un impact sur 4 aspects (minimum) de l’écologie : la déforestation, l’eau, les gaz a effets de serre et le monde aquatique. J’ajouterai que je ne suis pas une source sûre, je vous invite donc à vérifier par vous-même tous mes propos. Cet article à pour vocation à expliquer synthétiquement en quoi la viande à un impact sur notre environnement.

Viande et déforestation

En Amazonie, l’élevage est responsable de 80% de la déforestation. Aujourd’hui nous utilisons énormément d’espace simplement afin d’entreposer des animaux les uns sur les autres pour notre plaisir gustatif… Sans oublier le fait que de très vastes espaces verts sont utilisés également pour les cultures de céréales et de soja. Oui en effet, pour tous ceux qui sont « anti-soja » et me regardent comme une cinglée quand je mange un filet de tofu, sachez que votre délicieux steak mcdo en a été nourri et surtout par le plus mauvais soja cultivé… C’est-à-dire le soja génétiquement modifié et ce n’est pas celui-là qui se retrouve dans mon filet de tofu. Parenthèse fermée.

Les conséquences de la déforestation, pour rappel : érosions des sols, destruction de la biodiversité, perturbations climatiques, pollution des sols et des eaux et j’en passe. J’y consacrerais peut-être également un article car c’est un vrai sujet de fond qui mérite d’être compris par tous le monde (ça commence à faire beaucoup d’articles sur ma liste, non ?).

Viande et consommation d’eau

On nous parle de la consommation d’eau des ménages mais jamais de celle qui est causée par l’élevage intensif. Pourtant c’est la plus grande source de gaspillage d’eau. Il faut abreuver une quantité de bêtes astronomique, nettoyer les cages.

On dit qu’un menu végétarien consomme indirectement 70% moins d’eau qu’un menu dit traditionnel. L’eau n’est pas une denrée inépuisable et nous devrions en prendre vraiment soin car elle donne tout son sens à la vie et finalement, elle contribue aujourd’hui (en majeure partie) à la mort d’animaux. Une alimentation carnée implique 15 000 litres d’eau par jour pour 5 000 litres dans une alimentation végétarienne.

Ajoutons à cela le fait que l’élevage intensif est également impliqué dans la pollution des eaux puisque les excréments et urines des animaux sont rejetés dans les rivières et au vu de la quantité d’entre eux, on ne parle pas de 2-3 pipis…  Par leurs urines, nous recevons encore une bonne quantité de pesticides, antibiotiques et stéroïdes dans nos eaux puisque ils en sont nourris en grande quantité.

Viande et gaz a effet de serre

Souvent, quand on met en avant cet argument, on nous rit au nez. Si je vous confirme que le méthane généré par les gaz des ruminants a un impact important sur la planète… On ne rigole pas. L’élevage est responsable de 18% des gaz à effet de serre. L’élevage intensif n’est pas à 0 sur l’empreinte carbone, loin de là. Il est responsable de 9% des émissions de carbone par les engrais, la déforestation et la destruction de puits de carbone naturels ou encore les équipements agricoles.

Viande et destruction du monde aquatique

Dans le documentaire Cowspiracy (d’ailleurs, si vous ne l’avez encore pas vu, arrêtez-vous tout de suite et regarder le, cela mérite vraiment 1h30 de son temps), on nous indique qu’il reste très peu de temps avant qu’on ait détruit l’intégralité du monde aquatique. Certains scientifiques estiment à 20 ans avant que les poissons ait disparus. C’est une espèce fragile qui ne supporte pas nos méthodes de pêche qui ravage intégralement l’environnement aquatique. Qu’il s’agisse des poissons, flore aquatiques ou même planctons, tout y passe.

Aujourd’hui nous faisons évoluer nos méthodes pour aller chercher des poissons dans des profondeurs importantes et cela n’est pas sans conséquences. Les profondeurs aquatiques étaient jusqu’à lors des zones riches où la biodiversité battait son plein. En d’autres termes, l’espèce des poissons à été décimées en une génération et réellement, la situation pour les poissons est urgente à l’heure actuelle. Alors non, je ne comprends pas quand on me demande « mais même le poisson tu ne le mange pas ? ». En fait, surtout le poisson et pour des raisons écologiques qui plus est, des raisons qui devraient impliquer tout le monde car il va sans dire que la disparition des poissons serait catastrophique pour la planète et notre propre vie sur terre. Sans parler du fait qu’on nourrit des poissons avec des poissons péchés également…

 

Clairement, vous l’aurez compris, on ne peut pas continuer comme cela. Alors oui, on trouve pléthore d’articles qui démentent tous ces propos et qui tentent de trouver de petits aspects de la surconsommation de viande qui seraient positifs pour l’environnement, on nous dit que des souris sont écrasées en Australie et que cela détraque tout, on nous dit que les terres d’élevages sont actuellement impraticable pour d’autres agricultures… Sincèrement ? Ce débat ne devrait même pas exister et au-delà des discussions extrémistes promulguant une suppression totale de l’exploitation animale, je souhaite simplement que tout le monde remette un peu en question sa consommation de viande (et poissons). On ne peut continuer de soutenir des industries qui cherchent uniquement à faire du profit sur la destruction de notre planète. Je n’ai pas abordé le sujet de la santé et la surconsommation de viande, qui est un sujet très controversé, mais très important également. Restez connectés 😉

 

(ps : je tiens à m’excuser si vous m’avez trouvé un peu piquante, je ne juge personne car je suis persuadée que chacun fait de son mieux à son rythme. C’est simplement l’absurdité de cette industrie qui me met un peu en colère, je dois l’avouer. Je vous remet CowSpiracy en dessous pour que vous puissiez le regarder, c’est vraiment très instructif et bien amené. Vous verrez, je n’invente pas tout ça.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *